Comment créer son Escape Game !

Notre expérience dans le domaine des Live Escape Game et des contraintes associées aux Escape Room (solidité, fiabilité, originalité) ainsi que nos connaissances en matière de mécaniques de jeu et l’étendue de nos compétences en ingénierie nous ont permis de vous adresser ce petit guide d’aide à la création d’Escape Game, faites en bon usage !

1/ Pour commencer : définissez la thématique de votre jeu.

Toutes les thématiques sont bonnes à prendre, qu’elles soient issues d’un univers existant ou de votre propre imagination.

Nous vous conseillons d’utiliser comme source d’inspiration des archétypes (pirate, cirque, détective, etc.) plutôt que des éléments trop précis issus de livres ou de films dont vous n’auriez pas les droits d’auteur… Partez d’une thématique générique puis resserrez votre propos.

Nous vous conseillons, avant de vous lancer, de tester les 30 meilleures salles de votre région pour pouvoir créer une thématique différente et pour vous démarquer de vos confrères.

2/ Donnez un but à votre jeu : définissez l’objectif que les joueurs devront atteindre.

Cette accroche fera de votre salle une salle différente de la concurrence et permettra, en deux lignes, à vos joueurs de comprendre l’univers et l’action.

Ici l’objectif est clair, récupérer la bouteille dans le cryptex sans que le “piège a loup” se referme.

3/ Une fois votre thème choisi, définissez les scènes clefs.

Il s’agit des éléments que vous voulez voir jouer. Mettez-vous dans la peau de vos participants et pensez aux moments que vous voulez leur faire vivre (déclenchement d’une bombe factice, récupération de la pierre philosophale, survivre aux pièges d’un temple maya, piscine à boules, etc ).

4/ Une fois les scènes principales dressées, définissez la timeline et articulez les scènes entre elles.

Imaginez l’expérience jeu complète pour vos joueurs en gérant la succession des scènes dans le temps et en remplissant les interstices.

La narration est là pour prendre les joueurs par la main, leur donner de l’émotion et les accompagner au fil de leur aventure. Ils ressortiront de votre expérience grandis avec, en souvenir, les nombreux moments forts qu’ils viennent de vivre !

5/ Définissez votre ou vos fins de jeu.

Qu’ils réussissent l’ensemble de votre scénario ou non, qu’il y ait une ou plusieurs fins possibles, ces fins se doivent d’être mémorables.

Félicitations, vous avez maintenant la base de votre scénario !

6/ Il vous reste à définir les énigmes et les mécanismes de jeu qui immergeront vos joueurs dans une aventure extraordinaire.

Souvenez-vous d’ancrer vos énigmes et mécanismes dans la thématique choisie, faites attention aux faux raccords temporels et imaginez des éléments hors du commun pour surprendre vos joueurs ! Rien n’est plus agaçant pour un joueur que de retrouver une N-ième fois la même énigme ou les mêmes mécanismes.
De cette variété d’énigmes et de mécanismes dépend l’expérience de jeu de vos participants. Il faut qu’ils soient rattachés à l’histoire générale que vous souhaitez faire vivre à vos joueurs. Il faut impérativement éviter de les enchaîner comme des perles sur un collier. Il s’agit de concevoir des énigmes fusionnelles entre elles et qui s’enchaînent logiquement.
Anticipez au maximum tous les ajustements de jeux possibles pour augmenter la qualité de votre jeu. Prévoyez que l’on puisse jouer à 3 ou à 5 joueurs et que tout le monde ait de quoi faire, mais aussi qu’il soit possible de moduler la difficulté d’une épreuve ou d’une énigme pour améliorer l’expérience utilisateur.

7/ Faites des maquettes préparatoires de votre jeu

Elles peuvent être en carton, sur des applications de test de mécanismes… Utilisez tout ce que vous pouvez trouver autour de vous.

8/ Bêta testez votre jeu sous toutes ses formes.

Commencez par tester vos mécanismes et vos énigmes. Testez la cohérence de l’ensemble auprès de joueurs et de personnes extérieures au monde de l’Escape Game. Acceptez les critiques et remarques désobligeantes ; si les joueurs échouent, ce n’est pas qu’ils sont stupides ou inefficaces, c’est peut-être que votre jeu n’est pas adapté ou suffisamment compréhensible ! Recommencez, réécrivez, ajustez, n’ayez pas de fierté mal placée, les joueurs ont toujours raison !

9/ Maintenant que vous avez un scénario d’Escape Game solide, assurez-vous de produire les éléments définitifs de qualité.

Concevez de la surprise ! Il est primordial que vos joueurs vivent au milieu d’effets magiques, qu’ils ne se doutent pas une seconde de ce qu’il va leur arriver et de ce qu’ils vont devoir faire pour progresser dans l’histoire. Rien de plus frustrant que de détecter la présence d’un passage secret avant d’avoir pu y avoir accès.

Concevez solide ! Tout ce qui peut arriver arrivera, ne sous-estimez pas « l’intelligence » des joueurs les plus imaginatifs : ils auront démonté votre matériel et usé de force là où ils ne le doivent pas. Notre expérience nous a montré qu’il est indispensable de prévoir la maintenance et de préparer des objets de manipulation en plusieurs exemplaires.

10/ Entourez-vous des meilleurs pour pouvoir créer une expérience inoubliable.

Prenez un architecte pour la maîtrise d’œuvre et la coordination des travaux ; il vous aidera à trouver l’entreprise tout corps d’état pour le cloisonnement et l’électricité et à gérer les normes. LABSTERIUM travaille régulièrement avec des décorateurs et nous saurons, si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec celui le plus adapté à votre scénario.

En ce qui concerne la relecture de votre scénario, son amélioration, la création des éléments de jeu, qu’il s’agisse des mécanismes, du print, des applications de jeu ou de suivi, nous sommes également là pour vous !

11/ Ouvrez votre salle et faites des heureux !

12/ Vous paniquez et vous ne pensez pas pouvoir écrire votre scénario ?

Pas d’inquiétude, nous sommes là pour vous ! Nous pouvons écrire votre scénario de A à Z, nous pouvons vous accompagner au travers de consulting et nous pouvons donner vie aux mécanismes que vous avez imaginés.